Zone : hab
Zone : 1

Réserve Le Bout du Lac d'Annecy

Réserve naturelle - Lac - Zone humide - Ripisylves - Herbier aquatique
– 74210 Doussard – Pays de Savoie
04 50 66 47 51  Visiter le site web
gen/Asters_5_n.jpeg

La réserve naturelle le Bout du Lac d’Annecy est située au sud du Lac sur le territoire de la commune de Doussard.

Cette zone humide d’environ 130 hectares est un lieu privilégié où le lac continue à respirer au rythme des saisons et des crues des deux des trois principaux affluents qui l’alimentent.

Les prairies mouillées et de fauche, la roselière, la forêt alluviale, les méandres et l’herbier forment ensemble le delta partagé des rivières de l’Eau morte (à l’est) et de l’Ire (à l’ouest).

C’est un milieu encore vivant et sauvage, véritable poumon biologique du lac.

Le marais est à la fois une nurserie et une pouponnière pour la faune et la flore du lac et une éponge qui écrête l’eau des crues pour la restituer en période sèche.

Superficie : 84 ha protégés  - Altitude : 450 m.

Label et classements patrimoniaux : Date de création : 1974 - Réserve naturelle nationale - Site Natura 2000 – ZNIEFF type 1.

Information et accueil : Sentier de découverte   Accès : N508, D909.

Associations de protection de la nature : FRAPNA Haute Savoie.

Organisme gestionnaire (conservation, surveillance, aménagement, animation) : ASTERS, Conservatoire des espaces naturels de Haute Savoie

La réserve est une mosaïque de milieux : zone alluvionnaire lacustre, herbier, roselière, rivière à méandre, ripisylve, torrent tressé dans le delta, lac préalpin.

70 espèces d’oiseaux dont : Martin-pêcheur, Harle bièvre, Grèbe huppé, Nette rousse, Râle d’eau, Héron cendré, Héron pourpré, Milan noir, Busard des roseaux, Canard souchet, Sarcelle d’hivers, Rousseroles, Tarin des aulnes, Bruant des roseaux, Tarier des prés…

Poissons : Brochet, Truite de lac...

16 espèces de mammifères dont le Castor d’Europe et la Musaraigne de Miller

700 espèces végétales dont 18 d’Orchidées et 29 de Laîches dont des rarissimes.

A noter au milieu de l’estuaire, la Tour de Beauvivier, vestige moyenâgeux qui ancre la réserve dans l’histoire de la Savoie.

ZOOM VERT le coin du naturaliste

Extrait littéral de la fiche ZNIEFF74270002 Marais du bout du lac d’Annecy - Inventaire du patrimoine natural - source MNHN – DIREN

« Au sud du lac d'Annecy, la plaine autrefois recouverte par celui-ci a été le siège de l'accumulation d'épaisses couches d'alluvions déposées par deux rivières à caractère torrentiel, l'Ire et l'Eau morte, transformant ce secteur en une vaste zone marécageuse.

A l'extrémité du lac subsistent encore de vastes zones marécageuses, dont une grande partie bénéficie d'un classement en réserve naturelle afin d'en assurer la sauvegarde.

En fonction de la proximité de l'eau dans le sol, plusieurs unités écologiques avec une végétation bien particulière peuvent être distinguées : roselières aquatiques et terrestre, fourrés de Saules cendrés et aulnes, boisements de Chêne pédonculé, prairies agricoles plus ou moins humides, forêt galerie le long des cours d'eau….

Cette diversité de milieux abrite une faune et une flore diversifiées souvent remarquables. On remarque entre autres la présence d'une avifaune riche composée d'espèces d'oiseaux inféodés à la roselière (Bruant des roseaux, rousserolles, Busard des roseaux, et même la présence occasionnelle du Butor étoilé), et des hivernants qui trouvent ici des conditions favorables (Fuligule morillon, Fuligules milouin, Nette rousse…).

Toutes les espèces de reptiles connues dans le département sont signalées dans la réserve, et six batraciens sont également recensés, dont une importante population de crapaud commun qui fait l'objet d'un suivi au moment de la migration printanière depuis plusieurs années.

Le Castor d'Europe réintroduit en 1972 semblent bien installé.

Malgré l'abandon de la fauche de certains secteurs ayant entraîné la banalisation du couvert végétal, la flore comprend encore de nombreuses espèces remarquables dont certains apparus suite à la mise en place d'une gestion appropriée des milieux naturels.

On peut ainsi citer parmi les espèces protégées la Gentiane pneumonanthe, l'Ophioglosse (ou "Langue de serpent"), le Séneçon aquatique, l'Orchis odorant, l'Inule de Suisse, le Rossolis à feuilles longues, l'Orchis de Traunsteiner, le Séneçon des marais et le Liparis de Loesel, petite orchidée devenue rarissime dont la protection est considérée comme un enjeu européen en matière de conservation des espèces, et pour laquelle cette station est la plus belle du département. »

source : la rédaction (500899)
Zone : 2
Zone : 9